Karine Perreault acupuncture

logoPrincipal

l’acupuncture et les douleurs musculaires

Probablement tout le monde a ressenti, un jour ou l’autre, des douleurs musculaires. Souvent engendrer par un mauvais mouvement, une mauvaise posture prolongée au travail, des mouvements répétitifs ou suite à un stress, un accident ou un sport, la douleur peut être très incapacitante. Elle est ressentie à des degrés différents selon la tolérence de la personne, mais le point commun est qu’elle draine notre énergie.

Sur un muscle tendu, on peut souvent sentir la présence de noeuds musculaires sous les doigts. Ce noeud comprime le vaisseau sanguin à proximité du muscle ce qui empêche tout échange chimique, soit l’entrée d’oxygène et la sortie des toxines, entre autres. C’est ici que l’acupuncture peut être bénéfique. Cette méthode travaille sur la diminution du noeud musculaire. De ce fait, elle accentue la circulation sanguine, réoxygène le muscle et le libère de ces toxines, ce qui a pour effet de réduire la douleur. La médecine traditionnelle chinoise considère la douleur comme un déséquilibre entre le Yin et le Yang, le Qi et le Sang. Le Qi et le sang circule dans notre corps par les voies de méridiens et les points localisés sur ceux-ci ont un lien énergétique avec les viscères et les structures corporelles spécifiques. L’objectif du traitement acupunctural de la douleur est de choisir et utiliser des points de ces méridiens afin d’activer la circulation du Qi et du Sang et d’équilibrer le Yin et le Yang. Le traitement requiert souvent simultanément la moxibustion (chaleur).

L’acupuncture s’avère d’une utilité particulière pour traiter différentes sortes de douleurs. Comme par exemple les douleurs inflammatoires (syndrome du tunnel carpien, capsulite, bursite, arthrite, périostite, etc…) et d’autres douleurs musculaires telles que les maux de dos et les troubles de l’épaule, pour ne nommer que celles-ci.

En plus de faire circuler le Qi et le Sang (ce qui a pour effet de diminuer la douleur), des études ont démontré que l’acupuncture stimulerait, par le cerveau, la production de polypeptides diminuant ainsi la sensibilité à la douleur. L’acupuncture peut donc être une alternative naturelle à envisager.